Examens stratégiques

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n’ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Il est toujours important d'effectuer une bonne gestion de l'argent des contribuables et de la dépenser de façon responsable.

Le gouvernement du Canada a lancé un système de gestion des dépenses révisé en 2007 dans le cadre d’un engagement continu à mieux gérer les dépenses gouvernementales. Ce système assure l’optimisation des ressources pour toutes les dépenses gouvernementales. L’un des importants piliers de ce système est l’évaluation continue de toutes les dépenses de programmes directes, qui est connue sous le nom d’examens stratégiques.

Dans le cadre de ce processus, les ministères et organismes examinent 100 p. 100 de leurs programmes afin de mieux orienter les programmes et les services, de simplifier les activités internes, de transformer la façon dont ils mènent leurs activités et de produire de meilleurs résultats pour les Canadiens. Ainsi, les organisations fédérales sont plus en mesure de prendre les mesures suivantes :

  • Accroître l'efficience et l'efficacité
  • Se concentrer sur les principaux rôles
  • Atteindre les objectifs prioritaires des Canadiens

Le processus d'examen stratégique constitue un outil efficace pour aider à contrôler la croissance des dépenses. Il s'agit d'un mécanisme permettant au gouvernement de réaffecter les fonds des programmes à faible priorité et à faible rendement à des priorités qui sont plus importantes pour les Canadiens par un examen exhaustif de tous les programmes.

En s’appuyant sur les examens stratégiques et son engagement de fournir des programmes et services permanents et prioritaires d’une manière financièrement responsable, le gouvernement a annoncé un examen des dépenses ministérielles dans le budget de 2011.

Date de modification :